Accueil
AAMCI
Notes de l'auteur
LES NEWS DU SITE
Formulaire de contac
LIVRE D'OR
PLAN DU SITE
2° guerre mondiale
La neige et le feu
les premiers du 1°
avec les paras du 1°
les Vosges
l'Alsace
de Jebsheim à Avord
Création Pau / Idron
les entrées du Camp
vue sur le Camp
Idron/col de Fornel
Le Hameau
L' Abandon
Le Camp en Ruine
Epilogue
Le Camp en 2016
le temps de la BETAP
Humour II / 1° R.C.P
Humour Parachutiste
1° RCP en Indochine
Dien Bien Phu
Indochine
la 3° en Indochine
Moulins / Idron
Algérie (jumelles)
Algérie
Commandant PHILIPPON
Royal Auvergne  AFN
18° R.C.P. Algérie
18° RCP
1er RCP Algérie
L'escadron Algérie 1
L'escadron Algérie 2
L'escadron Algérie 3
L'escadron Algérie 4
L'escadron Algérie 5
Noir 1 en Algérie
1° RCP et le putsch
Moulins-les-Metz
Mort pour la France
Années 60 / CQG
Manuel et Moniteur
Mouchoirs d'Instruct
Poignards au 1° RCP
Gaines Individuelles
Les quilles
caricatures
Goliath
Para neige
Para neige 2
Les années Pinatel 1
Les années Pinatel 2
Les années Pinatel 3
Années 70
Témoignages 1971
Témoignages 1971 (2)
juillet 1971
Pentathlète (1)
Pentathlète (2)
Où est donc Gillou
Un ministre à Idron
La piste le camp (1)
La piste le camp (2)
Volontaire para 1
Volontaire para 2
Volontaire para 3
Volontaire para 4
Volontaire para 5
Volontaire para 6
Volontaire témoign..
Exercice N'DIAMBOUR
Exercice KATCHA-MAYU
Années 70/80 divers
Drakkar 1
Drakkar 2
Drakkar 3
le Camp de Ger
la 1° compagnie
la 1° en Allemagne
la 2° compagnie
La 2 sur le Caillou
la 3° compagnie
La 3 au Gabon
La 3 à la Réunion
la 4° compagnie
la compagnie d'appui
La C A à Bou Sfer
La Section RASURA
la Section RASURA 2
l'escadron de reconn
la CCS
l'ordinaire
la 12° compagnie
Musique 11° DP 1
Musique 11° DP 2
Musique 11° DP 3
Musique 11° DP 4
La meilleure façon..
Mémoire d'Anciens
Les 3 B
Hôtel SC Borde
Saint Michel
Chefs de corps
Héritage 1° RCP
Héritage/symbolique
Fanions du 1° RCP
Officiers Appelés
1 RCP camp de Souge
Ephémérides Souge
En stage à l'ETAP
Fanions du 9° RCP
Fanions du 14° RCP
Histo du 18° R.C.P.
Fanions du 18° RCP
Requiem Parachute
Prière d'un fanion
Général de Biré
Liste Brevets Para

  

général René de Biré

  

 

                              Éloge funèbre prononcé par le colonel Achille MULLER lors des obsèques Du Général René de BIRE le 12-11-2014    

              Nous voici réunis, en cette cathédrale Sainte Marie d’ OLORON, pour un dernier Hommage au Général René de BIRE.

René de BIRE était mon ami, mon camarade de promotion dite Victoire 45, mon frère d’armes.

Il a été de ceux qui participèrent à la libération de la France et à la pacification de l’EUROPE, grâce auxquels notre Patrie n’a plus d’ennemi à ses frontières.

Il n’avait qu’une seule devise : servir !

            Après la Libération, il est admis à l’École Militaire Interarmes de COETQUIDAN ou il est promu au grade de Sous lieutenant le 26-12-1945.Al’ issue du stage d’Application à AUVOURS il demande à servir dans la Légion Étrangère.

            Il effectue un premier séjour en INDOCHINE de 1948 à1950 au 2° Régiment Étranger d’Infanterie. A son retour d’Extrême Orient il est affecté au 3°Bataillon Étranger de Parachutistes.

            En 1953 à l’issue d’un passage en ALGERIE et en TUNISIE il part en INDOCHINE pour un second séjour .Il fut de ceux qui terminèrent leur séjour à DIEN BIEN PHU ou il fut blessé par éclats d’obus. Prisonnier du Vietminh, il fut libéré avec les survivants, rapatrié sanitaire et hospitalisé au Val de Grace.

           Il fait ensuite un séjour dans les Forces Françaises en Allemagne puis repart en ALGERIE en 1955 où il sert jusqu’ en 1958 à la 5°Division Blindée.

           Affecté à COETQUIDAN, il commande une Compagnie d’ Élèves Officiers d’ Active jusqu’ en 1961.

            De retour en ALGERIE il est affecté au 2°Régiment Étranger de Parachutistes puis est muté à CALVI.

            En 1965 il est affecté à l’Inspection Technique des Troupes Aéroportées et Amphibies à Paris.

            Après un séjour à l’Ecole des Troupes Aéroportées (1970-1972) il prend pour deux ans le commandement du 1° Régiment de Chasseurs Parachutistes.

            Il effectuera encore des missions au SENEGAL et au TCHAD. Affecté en 1978 à l’Inspection de la Défense Opérationnelle du Territoire à Paris il quittera le service actif en 1980 à l’issue de 37 années de service.

            De 1980 à 1989 il assume des missions au profit de la Défense et préside l’Association des Anciens de Dien Bien Phu.

            Le Général René de BIRE était Grand Officier de la Légion d’ Honneur, Grand Croix de l’Ordre National du Mérite .Blessé de guerre il totalisait dix citations dont trois à l’ordre de l’armée.

            Voici très brièvement résumée la carrière et les états de service de cet officier exceptionnel dont les subordonnés disaient qu’il était un seigneur.

            Nous communiquions souvent et il me confiait ses inquiétudes face à l’incapacité de nos gouvernants à redresser notre Pays. Lui qui avait tant donné ne pouvait pas accepter cet état de choses. Je me souviens qu’un jour nous évoquions l’analyse du Général philosophe VON KLAUSEWITZ qui avait écrit, que la guerre n’était que la conséquence de l’échec de la politique.

           Mon cher René tu viens de rejoindre la cohorte de ceux des tiens qui sont tombés en cours de route, te voila encore en bonne compagnie.

           Madame Françoise de BIRE, permettez moi, au nom de toutes les personnes présentes ,de renouveler l’expression de mes condoléances très attristées, à vous, vos enfants, petits et arrières petits enfants, ainsi qu’à leurs alliés.

 

                  ADIEU RENÉ , REPOSE EN PAIX. 

  


 

                    Un seigneur nous a quittés ……

 

     Le Général René de BIRE est décédé subitement le 7 Novembre 2014 à son domicile.

 

 

   

 

        Il fut le 17° Chef de Corps du 1° R.C.P. (1972-1974)

Succédant au Colonel BRENAC Chef de Corps prestigieux autant que rigoureux il allait devoir assumer un héritage difficile.

Lors de sa prise de commandement le Lt Colonel Maurice BRENAC avait annoncé " Messieurs je vais vous apprendre la position du Garde à vous "  Il le fit au propre comme au figuré !!!

Quand le Lt Colonel René de BIRE nous commanda pour la première fois nous eûmes la stupéfaction d’entendre " 1° Régiment Étranger de Parachutistes à mon commandement "

Puis il nous passa en revue, ses yeux clairs vrillés dans les nôtres …Il portait la tenue de parade à la manière dont les paras allemands portaient le fameux " sac à os " ce qui lui faisait une silhouette reconnaissable entre toutes. 

Le Lieutenant que j’étais se demandait de quoi serait fait l’avenir. Est ce que ce légionnaire saurait nous commander, nous qui étions si attachés à notre style 1° Régiment de Chasseurs Parachutistes ?. 

 

 

                   Quelques jours plus tard notre nouveau chef de corps lança le cross de la Saint MICHEL depuis le terrain du para club du HAMEAU ,à un rythme effréné .Nous apprîmes par la suite qu’il avait eu un genou fracassé lors d’une contre-attaque sur ELIANE (DBP) à la tète de la 1° Compagnie du 2° BEP. Cette entrée en matière nous plut.

Le tempo était donné, pendant deux ans le Lt Colonel R. de BIRE allait nous demander la maximum et l’obtenir tout naturellement sans jamais hausser le ton.Il se disait à l' époque que le 1° RCP présentait bien des similitudes avec un REP En fait le 1° RCP ,sous son commandement ,à l’enthousiasme et la jeunesse des paras alliait une certaine rigueur que l’on attribue volontiers à la Légion Étrangère.

                  Très rapidement on put dire ,comme dans la Vieille Infanterie « Le Colonel est apprécié jusque dans le rang « ce qui constitue un éloge particulier .Ils ne sont pas légion les chefs qui sont également appréciés de leurs subordonnés et de leurs supérieurs .

                  Mon propos n' est pas de prononcer un éloge funèbre ce dont se sont parfaitement acquittés le Général MENGELLE (ancien de Dien Bien Phu) et le Colonel MULLER ( camarade de Promotion du défunt ),mais de témoigner par l' évocation de mes souvenirs de la manière dont était perçu notre Chef de Corps dont nous disions bien avant son départ du Régiment qu' un seigneur nous commandait !!.

Ces quelques photographies serviront de support à mon évocation. 

 

 

                                   Le Colonel R.de BIRE en mission du 15 au 26 Mai 1973 vient se rendre compte sur place de l' emploi de la 3° Compagnie ( Capitaine de WARREN) en séjour de Compagnie Tournante au GABON .Le chef de Corps était très présent sur le terrain avec les Compagnies Il n' était pas rare qu'il nous rende visite simplement pour être en contact avec nous .Il avait dit dès sa prise de commandement que l' ennemi était l'inaction et que la jeunesse avait besoin de se donner à fond .On peut dire qu'il s' est employé à ce que l'on se donne à fond. 

 

 

                                Quelques solides Appelés Volontaires Parachutiste de NOIR 4 .Le soir au bivouac de CANJUERS alors que NOIR 4 chantait-Dans la brume et la rocaille Para marche au combat -..le Colonel s' est discrètement approché pour écouter notre chant , nous ayant dit avoir apprécié le récital il a félicité la Section et puis est reparti aussi discrètement qu'il était venu..

Ce chant est devenu le chant des rapaces, l' actuel Chant du 1° RCP avec il est vrai des paroles très différentes de ce que nous chantions alors.

 

 

 

                Lors d'une cérémonie de Présentation au Drapeau et de Remise des Fourragères Le chef de corps défile en tète du Régiment Le photographe a bien saisi l' attitude particulière du Colonel R.de BIRE Le Porte Drapeau est le lieutenant Michel de FRITSCH

 

 

 

                     Remise de la Croix d' Officier de la Légion d' Honneur au Lieutenant Colonel J.BONGEOT ,peu avant son départ en retraite .Pour contenir quelque peu l' exubérance du vieux SAS il fallait des chefs de la trempe des Colonels BRENAC ou de BIRE

                    Le 14 Juillet 1974 le Régiment eut l'honneur de participer au défilé national à PARIS .Ce défilé revêtit la particularité de ne pas se dérouler sur les Champs Élysées .Le Président GISCARD d' ESTAING adepte de l'innovation ayant opté pour un parcours plus proche des Parisiens…

                    La préparation à IDRON et sur une ancienne Base Aérienne donna lieu à des séances répétitives visant à sélectionner, tous grades confondus, ceux qui présentaient le mieux .Quand la sélection individuelle fut réalisée , le chef de Corps précisa dans quel ordre défileraient les Compagnies .Il choisit pour Porte Drapeau un Capitaine ,portant des galons de Lieutenant et plaça la 3° en tète du Régiment .Chez les NOIRS cela nous plut ...

 

 

   

 

     "  Après la mise en place, l'attente ..Le Chef de Corps s' entretient amicalement avec la Garde du Drapeau. Immédiatement à droite les NOIRS du Capitaine Michel de FRITSCH .Honneurs au Président de la République initiateur d'un défilé new look ,le Drapeau du 1° RCP s'incline "  

 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR   CLIQUEZ POUR AGRANDIR

 

                                                                                                                                 cliquez sur les clichés ci-dessus pour les agrandir 

            Nous avons défilé derrière notre chef de corps sous les vivats de très nombreux anciens du 1° RCP qui nous suivaient dans la foule. Ce fut un grand moment .Puis lors de la réception dans les jardins de l' Elysée nous avons observé que le Colonel R.de BIRE très décontracté discutait longuement avec le Président de la République et le Président du SENAT ( Monsieur POHER)comme s'il s' était agi de vieux camarades ,captivant leur attention par la description de nos tenues .Monsieur GISCARD d’ESTAING paraissait très intrigué par les anneaux olympiques du Brevet de Moniteur .Notre Chef de Corps était moniteur .Le Colonel R.de BIRE avait l' élégance d' être à l' aise en toute circonstance quels que soient ses interlocuteurs .C' est paraît il une caractéristique de ce que l'on nomme la bonne éducation ,or de la bonne éducation il en avait à revendre ..

 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

                                                                                                                                   cliquez sur le texte ci-dessus pour l'agrandir

                            En Juin 1973 quand la 2° Compagnie du Capitaine J.P. VOLA est partie aux ANTILLES voici ce que chaque Parachutiste de ROUGE a reçu .Le Colonel R. de BIRE était non seulement un orateur d' exception mais tous ses propos touchaient au but .Lors du repas de midi que nous prenions au mess Officiers, c'était un plaisir d' être invité à la table du chef de Corps et de l' entendre développer les sujets les plus variés , toujours avec la même veine .

 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

                                                                                                                             cliquez sur le texte ci-dessus pour l'agrandir

                         En Décembre 1973 le 1 RCP à une manœuvre Franco Britannique .L' adversaire était le 22° S.A.S. Aussi chaque Compagnie avait particulièrement bien préparé sa mission .Chef de Section à la 3° je me souviens de la minutie avec laquelle le Capitaine de WARREN avait mis en condition les NOIRS .

La manœuvre fut un succès comme en témoigne cette lettre du 22° SAS .

Elle est le reflet du niveau atteint par le Régiment sous les ordres du Colonel René de BIRE 

 

                  Le Général René de BIRE était Président National des Anciens Combattants de DIEN BIEN PHU pendant vingt ans (1984-2004) puis Président du Bureau et du Conseil d' Administration des Anciens Combattants de DIEN BIEN PHU jusqu' à son décès .Cette photo le montre prononçant en Mai 2014 ,à l' Ecole des Troupes Aéroportées sa dernière allocution sur la Bataille de DIEN BIEN PHU

L'élévation morale et la vigueur du texte de cette ultime allocution témoignent ,s'il en était besoin ,de la qualité de leur auteur .

 

cliquez pour agrandir

                                                                                                                                cliquez sur le texte ci-dessus pour l'agrandir

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

                                                                                                                                cliquez sur le texte ci-dessus pour l'agrandir

                             

 

                   - Les deux années de Commandement du Colonel René de BIRE sont passées à une vitesse éclair .Ce fut un privilège pour le rédacteur d' avoir été sous les ordres d'un tel Chef pendant ces deux années .Que le lecteur me pardonne de ne pas m'exprimer avec plus de hauteur ,Un témoin ne peut décrire que ce qui concerne son environnement immédiat or j' étais chef de Section et mon champ de vision était limité à mes attributions c' est à dire assez étroit .J' ai tenté sans trop y parvenir de ne pas personnaliser exagérément mon souvenir !!

 

Mon Général vous étiez de la trempe de ceux qui autrefois commandaient nos Vieux Régiments Royaux : un SEIGNEUR .

Vous étiez aussi un Officier Catholique , nous vous disons à DIEU . !!!

 

                      Gérard de BADTS de CUGNAC

 

 


 
 
►L'Office Religieux et les Honneurs Militaires:
 
 

 

   

 

 
               " La Cathédrale Sainte MARIE d' OLORON est un sanctuaire catholique dont la construction a été entreprise au  XII° siècle.De styles roman et gothique mèlés elle se présente comme un église forte de nature à abriter les habitants en cas de danger ."
 

 

   

           " Le cercueil est accueilli sur le parvis par le prètre et les célébrants .Nos Drapeaux et nos camarades forment une haie d' honneur L' émouvante Prière du Légionnaire rédigée par le Capitaine BOURGIN du 2° REP -mort au combat en ALGERIE - est récitée ."

 
 
 

 

   

 

        " Nos camarades de l' UNP portent le cercueil précédés de JC PERE Président de l' Union Nationale Parachutiste de PAU ; Le prètre rend hommage au défunt avec de l' encens figurant son ame qui monte au Ciel "
 

 

   

 

 
                                                                                           " Civils et militaires venus nombreux partagent un même recueillement " 
 

 

   

 

                                                                                                           "Le Colonel Achille MULLER prononce l' éloge funèbre de son camarade de Promotion "
 

 

   

  

                     " La cérémonie religieuse terminée le cercueil quitte la Cathédrale. Des anciens de la Légion Etrangère portent les coussins sur lesquels sont posés le képi de cérémonie et les décorations du Général René de BIRE . De gauche à droite Monsieur  LABERDESQUE, Major VARESANO , Général R.FORCIN "
 

 

   

          " Déplacement du cercueil vers le lieu des Honneurs Militaires devant une haie de Drapeaux. Le Général MENGELLE - Chef de Peloton de Chars à DIEN BIEN PHU - prononce un dernier hommage .En civil Monsieur CHANTEUX ( ancien de DIEN BIEN PHU)  Secrétaire et Chancelier de l' association des anciens de DBP "

   
CLIQUEZ POUR AGRANDIR   CLIQUEZ POUR AGRANDIR

                                                                                                                 cliquez sur les photographies ci-dessus pour les agrandir

                                                                                                     " Minute de silence et de recueillement en honneur au Général René de BIRE " 
 

  

Adieux des anciens combattants de Dien-Bien-Phu au général de Biré

 

                                                                                                                                                           Mon général

                      Vous voici à votre dernier rendez vous avec des soldats en armes. Soldats du 1er RCP rappelant la fidélité de votre beau régiment, soldat dont les anciens ont, les premiers, sautés de nuit au cœur de la bataille de Dien-Bien-Phu, suivis peu de temps après par vos légionnaire du 2° BEP.

Les anciens combattants de Dien-Bien-Phu, les seuls avec vos proches à savoir combien cet épisode a pu forger votre personnalité, les seuls aussi a mesurer ce que leur association - votre deuxième famille - doit à votre présidence, ont tenu à être intimement liés à cet ultime hommage.

Mon général, vous avez été un chef incontesté, un guide éclairé et pour chacun de nous, un ami attentif. Vous avez su rassembler dans la même fraternité d’armes tous les acteurs de la bataille, et faire ainsi la réputation et la force de notre association. Vous l’avez conduite à une fin en apothéose pour le 50éme anniversaire.

Ce jour-là dans le cadre prestigieux de l’Hôtel des Invalides le Président de la République a reconnu officiellement le sens à donner à notre combat et exprimé la gratitude de la nation. Nous savons, mon général, la part essentielle que vous avez prise à cette reconnaissance tardive. Nous savons aussi combien vous avez été vigilant pour préserver notre honneur de combattant et pour nous rendre justice quand il le fallait. Vous avez fait preuve de cet engagement et de cette rectitude jusqu’à vos derniers instants.

Il y a une dizaine de jours seulement, nous étions plusieurs amicalement réunis autour de vous. L’un d’entre nous, de bonne foi, a fait entendre un document portant à polémique. Selon votre habitude mon général vous vous êtes levé pour nous ramener en termes mesurés et convaincants à plus de clairvoyance.

Ce jour la je vous ai rappelé que les élèves officiers de Saint-Cyr avaient choisi comme parrain de promotion mon Capitaine mort sur la piste de la captivité en vous remerciant d’avoir été, là encore, à l’origine de cette reconnaissance inespérée 60 ans après la promotion amie «Ceux de Dien-Bien-Phu», ici bien représentée.

Ce jour là, vous avez adressé un mot de réconfort a un de vos ancien et valeureux sous-officier l’adjudant chef Werner Berg. Celui-ci hier soir, ma confié toute sa peine en termes de soldat, «Mon lieutenant était un vrai héros…, j’ai pour le général une estime énorme». Il a répété deux fois «énorme», en cherchant un mot plus juste qui aurait été bien trop faible pour exprimer son estime et la nôtre.

Mon général, à l’instant de l’adieu, qui est pour vous un au-revoir, nous vous remercions de nous avoir conduit si bien et si amicalement au seuil de l’Histoire sur le chemin de l’honneur, un chemin qui a été celui de toute votre vie.

 

Général (CR) André Mengelle Grand officier de la Légion d’honneur

 

 

   

 

                                    " Après que - J' avais un camarade - chant de tradition à la Légion Etrangère ait été chanté le cercueil s' éloigne .Le Général René de BIRE part pour son ultime voyage ."
 

 

   

 

           
 " Les Drapeaux des Amicales ont entouré le cercueil du Général René de BIRE pendant toute la cérémonie .On note la présence des Drapeaux des anciens de la Légion Etrangère ,des anciens de l' Ecole des Troupes Aéroportées ,de l' Union Nationale des Parachutiste , des Anciens Militaires des Camps d' IDRON  de GER et du HAMEAU (1° RCP ),de QUI OSE GAGNE (1° et 6°RPIMa), des Gueules Cassées,de la Légion d' Honneur ,des anciens de DIEN BIEN PHU , d'anciens d' ALGERIE..."
Honneur au dévouement de ces Porte Drapeaux toujours présents lors des cérémonies ."
 

 

   

 

 
         " Les anciens étaient venus nombreux pour dire Adieu au Général René de BIRE .Parmi eux le dernier quarré des survivants  de DIEN BIEN PHU .
Outre le Général MENGELLE et monsieur CHANTEUX nous notons autour du colonel Achille MULLER , Messieurs BARTEAUX ,LAFONT, MIDY  Dans la haie d' honneur ,les mèmes plus  des camarades de toutes générations qui nous pardonnerons de ne pas tous les citer nominativement "
 

 

 

 

   Photos de Jean Claude PERE et Charles JONCA  que nous remercions .

 

 

 

       www.1rcp.fr

 


campidron.fr  | campidron@wanadoo.fr